Le schéma FAS/itsme® est reconnu dans toute l'Europe

Digital identity

Cette année, notre pays a entamé le processus de notification auprès de la Commission européenne afin que le moyen d’identification privé itsme® reconnu et intégré depuis 2018 dans le service d’authentification fédéral (CSAM) soit également utilisable dans les autres pays européens.

Cette notification est maintenant une réalité, et début de l’année prochaine, les transactions électroniques des applications de services publics en Europe pourront être exécutées de manière sûre et conviviale avec ce moyen.

On connaît déjà les avantages de l’utilisation d’itsme® pour se connecter aux services publics belges : il s'agit d’une manière très sûre de prouver son identité avec un smartphone. Grâce à ce système, vous pouvez par exemple demander des documents officiels, remplir votre déclaration d'impôts via Tax-on-web ou consulter des documents officiels via votre eBox.  

Notre  carte d’identité électronique est déjà reconnue au niveau européen depuis fin 2018 et il donc est déjà possible de l’utiliser pour se connecter sur des applications d'autres services publics européens. A partir de l’année prochaine, il vous sera également possible d'utiliser votre itsme® pour ces applications.

Par exemple, pour s’inscrire en ligne dans une université d’un autre pays de l’Union européenne, ou pour un Belge ayant travaillé ou travaillant dans un autre pays de l’Union européenne, afin de vérifier en ligne les informations relatives à cet emploi (paiement de cotisations sociales, pension, …) ou en tant qu’entreprise belge, pour introduire en ligne une offre pour un marché public dans un autre Etat membre.

La demande de reconnaissance de ce moyen d’authentification s'inscrit dans le cadre du règlement européen eIDAS, signifiant « Identification électronique et services de confiance pour les transactions électroniques au sein du marché intérieur ».

Par le biais de ce règlement, l'Union européenne veut supprimer les obstacles juridiques et techniques qui vont souvent de pair avec les transactions transfrontalières. Après avoir notifié la carte d’identité électronique en 2018, la Belgique fait ainsi un pas en avant en notifiant désormais une solution d'identification mobile innovante développée par un partenaire privé reconnu.

Avec cette notification, les transactions transfrontalières de toute l'Europe seront possibles pour les Belges utilisant leur smartphone.

La mise en œuvre de ce principe de reconnaissance est une étape décisive pour instaurer la confiance et réaliser le marché numérique et la transformation numérique de notre société.